Comment gérer son anxiété ?

Apprenez à contrôler votre niveau d'anxiété lors des compétitions, des concours etc..  en 5 étapes.

Une mentalisation permanente, la peur de l'échec engendrent une activation physiologique trop intense. Cela facilite l'anxiété de performance et réduit vos capacités physiques et mentales.

Apprenez grâce au Biofeedback à mieux réguler votre anxiété et vos émotions.

5 étapes

1

S'auto-évaluer

par un questionnaire validé.

2

Mesurer sa physiologie

avec des capteurs indolores et non-invasifs.     

3

S'entraîner

de manière ludique par le Biofeedback & Neurofeedback.

4

Transposer

ses nouvelles habiletés dans la vie courante.

5

Aller plus loin

avec la votre préparation mentale des sportifs de haut niveau.

Etape 1

Évaluez votre anxiété.

Du stress normal au trouble anxieux généralisé en passant par l'anxiété généralisée, il existe un continuum dans l'intensité de d'anxiété.
Estimez en 3 minutes votre niveau d'anxiété avec le questionnaire d'autoévaluation de Spielberger (STAI Forme Y). Ce test validé de 20 questions distingue l'anxiété état (situations/performances) et l'anxiété trait (quotidienne/habituelle).
L'interprétation des résultats est incluse dans le fichier pdf.

Etape 2

Identifiez les mécanismes

Chacun est différent, chaque cerveau est unique. Une même problématique d'anxiété peut être sous tendue par des mécanismes physiologiques différents. En mesurant votre physiologie, vous identifiez les facteurs somatiques prédominants pour ensuite apprendre à les contrôler.
Ainsi, les capteurs cutanés de Biofeedback AED et HRV mesurent l'activité de votre système nerveux sympathique et parasympathique. La cartographie 2D et/ou 3D identifie les zones cérébrales hyperactives ou insuffisamment fonctionnelles.

Your browser doesn't support HTML5 video.

Your browser doesn't support HTML5 video.

Etape 3

5 séances de Neurofeedback

Développez de nouvelles capacités à l'autorégulation émotionnelle grâce à 5 séances de Neurofeedback ou de Biofeedback. Vous apprenez en vous aidant des capteurs puis vous reproduisez ces exercices sans capteurs dans la vie quotidienne.

Grâce aux mesures objectives de l'étape 2, la modalité de Biofeedback la plus adaptée à votre physiologie est priorisée (Biofeedback de cohérence cardiaque, Biofeedback électrodermal ou Neurofeedback etc...). Les protocoles d'entraînement à l'autorégulation sont personnalisés.
Votre apprentissage est ainsi plus rapide et efficace.

Etape 4

Intégration au quotidien

Transférez votre nouvelle aptitude dans la vie courante. Reproduisez les exercices d'autorégulation lors des compétitions, des concours et gérez ainsi de manière optimale votre anxiété.
Par votre action directe et précoce sur vos réactions physiologiques vous réduisez votre anxiété somatique et votre anxiété cognitive , le mental s'apaise de lui-même. Vous maintenez ainsi vos performances malgré des enjeux parfois importants.

Etape 5

Allez plus loin.

Le questionnaire OMSAT4 évalue chez les athlètes 12 habiletés dont la capacité à gérer l'anxiété somatique (habileté psychosomatique). L'autorégulation est une bonne introduction à une préparation mentale plus complète (méditation, imagerie mentale etc...). Certains utilisent par exemple le Neurofeedback pour approfondir leur aptitude à l'auto-hypnose.

Quelque soit votre discipline ou vos besoins, les mesures physiologiques du biofeedback vous orienteront vers le type de préparation mentale la plus susceptible de vous aider à atteindre vos objectifs.

Institut NeuroSport

Golf : Les Yips

Renforcer sa concentration

Adresse

23 rue Haddock
Quartier de la Haute Borne
59650 Villeneuve d'Ascq                          
Hauts-de-France